Extra muros au cinéma 2520 à la Neuveville

Donnerstag, 7. Februar 2019

Bulletin no 23              Extra muros du 07 février 2019 au Cinéma 2520 à la Neuveville                  

Présidence du jour :       Jacques Rais
Visiteurs :                   Conjointes, famille et amis
Anniversaires :            Aucun signalé
Présences ailleurs :       Aucune signalée
Les chiffres du jour       29 membres (15+14) / 74.36%
Bulletinier :                 Christian Barbier

Ce bulletin vous parvient un peu tardivement car votre secrétaire a été absent du 09 au 27.02
et il n'a pas eus un accès internet correct dans la région où il était en vacances… !

 

INTRODUCTION :
Le président, Jacques Rais souhaite la cordiale bienvenue au cinéma de la Neuveville aux rotariens, à familles et amis, après une première partie placée sous le sceau d’un « Hot Dog Party » assuré par la Boulangerie Conrad, et l’organisation de Karen, toujours aussi accueillante dès l’entrée dans ce magnifique cinéma restauré. Merci à eux !

 

Le président rappelle le nombre d’inscrits pour une participation quasiment record pour un extra muros du RNVT : 81 inscrits pour cette soirée cinéma extra-muros ! Le président salue les 29 visiteurs (hors conjoints) :

 

Guillaume Bonnet et son épouse Marine. Guillaume qui a repris la société JM Lambelet SA, Bastien Droz, membre du RC Neuchâtel, les familles Principi-Kuenzi-Richard, enfants et petits-enfants de Claude et Nelly Richard, Xavier, Mellie, Robin, René, Joëlle et Olivier. C’est grand papa qui invite ce soir, Merci à Claude ! Le clan à JDZbinden, 6 également avec Cloe, Adrien les enfants de JD + Mme Ursula Sunier la belle-maman, Catherine et Michel Schwoerer Loris le fils de Adriana. Présents également, Darya Rylska,  la fille de Yuliya Rohrer, Aldine Moser qui accompagne son papa Pierre, Bastien Amez-Droz le fils de Laurent et Florence, Mathieu et Caryl Auberson, les enfants de Vincent et Cathy, Carinne De Martini  et Lou Anne, ainsi que Daniel tous les 3 des amis de Vincent et Cathy. Eliot le fils de Aurèle Chiffelle, le fils de John et Cathy, Jack, accompagné de son amie Juliette, Mychelle amie de Willy Walter et enfin les enfants du président, Sophie et Basile.

 

Toutes et tous reçoivent la cordiale bienvenue du président. La totalité du bénéfice de cette soirée sera versé intégralement à l’association ciné 2520. La tenue de cette manifestation tenait particulièrement à cœur à notre président 2018-2019. Votre participation le réjouit particulièrement.

 

L’ASSOCIATION CINE2520 EN RESUME

Le bulletinier du soir, résume avec grand plaisir le travail des bénévoles Mesdames Marjorie Spart et Joelle Ziegler co-présidentes de l’association Ciné2025, qui valorisent et gèrent opérationnellement ce magnifique cinéma de manière bénévole avec l’appui et l’engagement de plus de 50 personnes.

 

Histoire du Cinéma :

Un cinéma existe dans le même bâtiment, à La Neuveville, depuis 1923. Fondé et exploité par Alfred Acquadro, puis par son fils Gaston, il sera finalement dirigé par Hélène, sa femme, jusqu’en 1993 avec l’aide de Lilly Rossel et de Vito Todisco, unique opérateur jusqu’en 1992.A l’annonce de la future retraite de cet opérateur, une commission du cinéma - subordonnée à la Société de développement - est créée afin de former des projectionnistes bénévoles pour épauler Mme Acquadro et assurer l’existence d’un cinéma à La Neuveville. Cette commission du cinéma fonctionne jusqu’à la rénovation du bâtiment en 1994. Elle est alors dissoute, car l’avenir de l’exploitation des lieux est incertain. Les travaux de rénovation se sont achevés en novembre 1995 ; face au soutien et à l’intérêt manifesté par tous les « anciens » pour poursuivre l’aventure, un projet d’association conduit à la création le 21.08.1998 l’association du cinéma de La Neuveville, Ciné2520, avec statuts à l’appui, Depuis cette date, l’association fait fonctionner le cinéma grâce à l’engagement sans

 

borne de plus de 50 bénévoles, un comité de 9 personnes et la projection de 6 séances par semaine et 300 projections annuelles réparties sur 46 semaines, 1800 heures de projections et 1200heures du comité, sans compter les soirées spéciales (Open Air, Ciné Hors Murs ou soirées privées comme ce soir).

 

Gestion opérationnelle :

Ciné2520 est géré comme une PME, avec les équipes finances, trésorerie, programmation, installations techniques de projection, logistique, administration et IT. Les co-présidentes assument également la communication et l’organisation des événements tels que l’Open Air ou autres manifestations. Elles saluent l’action des nombreux bénévoles, avec une gestion des décomptes requis à SUISA et chiffres hebdomadaires à communiquer à nos distributeurs qui sont Warner, Universal et autres distributeurs indépendants ! Quelques chiffres communiqués :

* Les recettes (Chiffre d’affaire) dépendent essentiellement du nombre d’entrées réalisées, entre 6'500 et 11'000 spectateurs annuels, avec un prix moyen d’entrée de CHF 10.-, malgré la concurrence des Netflix et autres plateformes de streaming ou de téléchargement.

* Les charges comprennent :

-la partie des recettes env. 50% à reverser aux distributeurs de films

-CHF 10'000.- de frais de conciergerie versés à la Municipalité, propriétaire des lieux

-Divers frais de fonctionnement

* Le bénéfice est réparti 50/50 entre la commune et notre association

 

L’association ne bénéficie pas de subsides à proprement dit, mais d’un loyer préférentiel de la Commune de La Neuveville. Le défi principal de l’association Ciné2520 est de choyer sa clientèle - majoritairement domiciliée à La Neuveville - et d’accroître sa notoriété auprès du bassin de population environnant. Message compris par les participants à la soirée ! Les citoyens du Landeron et de l’Entre-2-Lacs sont plus que bienvenus à connaître ce magnifique endroit. Par ailleurs, l’association s’attèle à rendre son cinéma plus convivial et renforcer l’expérience positive de vivre des émotions ici à ciné2520 et pour trouver de nouveaux sponsors pour le festival OpenAir, entièrement gratuit (avec 2’000pers. accueillies en 4 soirs).

 

Pour conclure, la devise rotarienne pourrait être celle de Ciné2520 : « Servir d’abord » mais également « Qui sert le mieux profite le plus », en remerciant les amis de RNVT de devenir les nouveaux ambassadeurs du Cinéma de La Neuveville !

 

FILM PROJETE

 « Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon Dieu » avec Christian Clavier

Le numéro 2 de « qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu » sorti il y a quelques années.  C’est une avant-première mondiale, à peine exagérée, puisque le film est sorti il y a 10 jours en France.

 

Résumé : L'équipe qui avait fait le succès de Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu est de retour dans sa suite, Qu'est-ce qu'on a encore fait au bon dieu. Toujours sous la direction de Phillippe de Chauveron, la famille Verneuil doit faire face à une nouvelle crise. En effet, Rachid, David, Chao et Charles veulent tenter leur chance à l'étranger avec femmes et enfants. Une décision qui n'est pas du goût de Claude et Marie Verneuil. Ces derniers vont tout mettre en oeuvre pour éviter un tel chamboulement. Côté casting, Christian Clavier et Chantal Lauby sont de nouveau dans la peau des parents Verneuil. Medi Sadoun, Ary Abittan, Frédéric Chau et Noom Diawara reprennent, quant à eux, leurs personnages de gendres déjantés. 

Avec son équipe originale au grand complet, ce nouvel opus voit l'arrivée d'un renfort de poids en la personne de Claudia Tagbo. L'humoriste incarne Nicole, la sœur de Noom Diawara. Celle-ci s'apprête à épouser Viviane (interprétée par Tatiana Rojo). A cette occasion, les Koffi débarquent en France. Pascal N'Zonzi reprend son personnage d'implacable patriarche, accompagné de Salimata Kamata dans le rôle de son épouse. Les interactions entre ces différents protagonistes promettent des scènes hilarantes. Reste à savoir si Qu'est-ce qu'on a encore fait au bon dieu connaîtra un succès semblable à celui de son prédécesseur.

Bulletin par CB – le 9 février 2019